Jigoro Kano - Fondateur du Judo
Judo Connexion Judo Connexion

Règles d arbitrage du judo - jujitsu Les Katas du judo - jujitsu Les techniques de judo - jujitsu La rubrique consacrée au Jujitsu Le Judo - Jujitsu Le vocabulaire du judo - jujitsu Les videos Agenda du judo - jujitsu Accès membres

dimanche 22 octobre 2017
Judo - Voie de la souplesse

Règles et Arbitrage > Règlements Judo / Ju-Jitsu

   Retour    Règles générales    Catégories    Temps de combats    Kimono 


Nouveaux règlements en 2013 :

La Fédération Internationale de Judo a mis en place depuis le 1er janvier 2013 un nouveau règlement.
Le nouveau texte stipule que :

  • Il n'y a plus d'arbitre de chaises. Ces derniers seront remplacés par un arbitre en "table de contrôle vidéo".
  • La garde croisée, saisie de la ceinture ou garde du même côté est sanctionnée par shido si elle n'est pas placée en lançant immédiatement un mouvement.
  • Faire lacher le kimono "à deux mains" ou avec le genou est sanctionné par shido.
  • Le refus ou blocage de garde est sanctionné par shido.
  • En Tachi Waza, toute action ou saisie en dessous de la ceinture est interdite que ce soit en attaque ou en contre et que ce soit avec une main, deux mains ou avec le bras. La sanction est Hansoku Make !
  • La prise dite "prise de l'ours" (ceinture l'adversaire avec ses bras) doit être effectuée après un passage par le kumi kata ou sera sanctionnée par shido.
  • Les combattants ne doivent pas se toucher la main AVANT de commencer le combat.

Golden Score :
Le Golden Score dure jusqu'à ce qu'un combattant marque un point ou soit pénalisé.

Pénalités :
Les pénalités ne compterons comme plus comme score. Seul le Hansoku Make reste éliminatoire.
Si aucun point n'est marqué à la fin du temps, le combattant ayant le moins de pénalité l'emporte. En cas d'égalité, le combat continue en Golden Score.
Autrement dit, si un combattant marque Yuko et encaisse 3 pénlités (shido), c'est bien lui qui gagne à la fin du temps règlementaire.

Actions en dessous de la ceinture :
En Tachi Waza, toutes les actions de main ou de bras en dessous de la ceinture sont désormais interdite. Pour passer en Ne Waza, il faut bien marquer la position "au sol" pour pouvoir alors enchainer en prenant la jambe.

La Fédération Internationale de Judo a mis en ligne une série de vidéo permettant d'expliquer concrètement les nouvelles règles.
Par ailleurs la Fédération Française de Judo propose quelques adaptations pédagogiques à ce nouveau règlement.




Nouveaux règlements en 2010 :

La Fédération Internationale de Judo a mis en place depuis le 1er janvier 2010 un nouveau règlement.
Le nouveau texte stipule que :

  • Toutes les attaques directes avec saisies ou blocages à une ou deux mains ou avec le ou les bras en dessous de la ceinture sont interdites. Sanction : HANSOKUMAKE.
  • Les saisies de jambes, sont autorisées après une technique si celle-ci est réelle et bien différenciée dans le temps. (Une technique réelle est une technique dont l’intention est de faire tomber. C’est le contraire d’une fausse attaque).
  • Les attaques en simultanées, ou quasi simultanées, avec prise de la ou les jambes sont interdites. Sanction : HANSOKUMAKE.
  • Les saisies de jambes, sont autorisées en contre attaque. Ces contre attaques ne sont autorisées qu’en enchainement d’une technique largement engagée par l’adversaire (Principes de Go No Sen - Attaque en contre). Sans un contact des corps la saisie de jambe(s) est interdite.
  • EXCEPTION : La saisie de la jambe est autorisée lorsque l’adversaire est en position de garde croisée.
  • En position croisée le dégagement en passant la tête sous le bras puis en saisissant la jambe est interdit. Sanction: HANSOKUMAKE
Pour une meilleure compréhension des nouvelles règles, les arbitres lorsqu’ils donneront une sanction expliciteront celle-ci par un geste approprié.

Système d’arbitrage :
Les combats sont arbitrés par un arbitre central assisté de deux (2) juges de coin. Le système « care » avec deux (2) caméras prenant les images vidéo du combat sous deux (2) angles de vue différents sera mis en place afin d’assister les arbitres. La commission d’arbitrage supervise le contrôle et la direction du système « care ».

Golden Score :
Concernant la partie Golden Score du combat : l’intégralité du marquage du tableau d’arbitrage sera conservée pendant cette période, à l’exception du temps de combat. A l’issue du Golden Score, et si aucun avantage n’a été marqué, l’arbitre donnera la décision sur la période du combat initial et celle du Golden Score.

Action contre l’esprit du judo :
Toute action contraire à l’esprit du judo peut être sanctionné par un HANSOKUMAKE direct, quelque soit le moment du combat.


Par ailleurs la Fédération Française de Judo ajoute le point suivant pour les compétitions nationales :
  • En Ne-waza, pour un osaekomi annoncé en bordure, dans le cas où les deux combattants sortent de la surface de combat, (les deux combattants se trouvant à l’extérieur toujours en osaekomi) l’osaekomi n’est pas interrompu par l’arbitre : PAS DE MATTE.




Nouveaux règlements en 2008 - 2009 :

La Fédération Française de Judo a mis en place un nouveau règlement valable pour toutes les manifestations sportives fédérales à l'exception des championnats SENIORS 1ERE DIVISION et des règlements spéciaux jeunes. Les principaux changements sont les suivants :

  1. Les changements en NAGE WAZA

    • Debout, toute saisie du pantalon est interdite.
    • Toutes les saisies de jambe sont autorisées après garde installée à une ou deux mains et attaque immédiate, ex : morote gari.
    • Une technique de projection commence lorsque Tori est en position debout et continue jusqu’au sol sans arrêt significatif.

    Les valeurs techniques sont :
    • Le yuko, le waza ari, le ippon.
    • Le koka est abandonné.
    • La décision est obligatoire, fin de l’avantage décisif.
    • Pour décerner la victoire, la technique prime sur la pénalité.

    Une nouvelle échelle des pénalités est mise en place :

    Le premier avertissement pour non combativité est gratuit. En cas de récidive l'arbitre donne un shido. Dans les tous autres cas de fautes, les pénalités sont immédiates.
    • 1er shido = yuko à l’adversaire
    • 2ème shido = waza ari à l’adversaire
    • 3ème shido = hansoku make = ippon à l’adversaire.

    La règle de l’avantage sur la liaison debout/sol

    En cas de fausse attaque :
    Il faut laisser la possibilité à Uke d’enchaîner au sol et donner la pénalité à Tori sans interrompre le combat.
    L’arbitre signalant la pénalité en cours doit désigner la marque de couleur correspondant au combattant.
    Est considérée comme liaison debout/sol toute technique de projection pratiquée avec un temps d’arrêt significatif ou avec des reprises d’appuis répétées.
    Pas de valeur donnée, mais possibilité de poursuivre en ne waza.

    Actions en bordure

    Pour qu’une action en bordure soit valable, il faut qu’une partie du corps d’un des deux combattants soit encore dans la surface de combat avant le déclenchement de l’attaque.
    Toute sortie de tapis ou poussée volontaire doit être sanctionnée par shido.

    Axe de projection

    Sur les techniques de projection comme seoi nage, lorsque Uke passe dans le dos de Tori et chute à l’opposé de la direction initiale : pas de valeur annoncée.
    Il faut déterminer l’axe de la chute et tenir compte de la médiane du dos de Tori.
    • Sur toute réaction technique de Uke, sur l’attaque de Tori, bien définir s’il y a défense ou kaeshi waza.
    • Dans les situations de kaeshi waza, il faut donner la valeur à celui qui contrôle l’action de projection finale. En cas de doute, ne pas donner de valeur.
    • Pour valider le contre de sumi gaeshi, Uke doit supprimer la jambe d’appui de Tori.


  2. Les changements en NE WAZA

  3. Le principe d’osaekomi est précis :

    Pour valider l’osaekomi, Tori doit contrôler Uke sans être lui même contrôlé. [Détails : En osaekomi, si Uke entoure la jambe de Tori à l’envers, il n’y a pas toketa]

    En osaekomi, en bordure avec sortie de tapis, l’arbitre doit laisser continuer le combat et annoncer toketa uniquement sur une sortie technique de Uke.
    Une action en shime waza ou kansetsu waza engagée à l’intérieur de la surface de combat et se terminant à l’extérieur, l’action sera valable s’il y a résultat immédiat.
    Dans le travail au sol, pour obtenir le matte, Uke doit se relever ou soulever Tori en étant lui-même en position de force et de contrôle.

    Changement des temps d’osaekomi :
    • 05'' à 14'' = Yuko
    • 15'' à 19'' = Waza Ari
    • 20'' = Ippon


  4. Précisions

  5. Gestion du combat

    Bien différencier le judo négatif du judo passif.
    Bien différencier une domination outrancière au kumikata et une position d’attaque.
    Il faut faire la différence entre la préparation d’attaque et la non combativité.
    Les phases de construction et de préparation d’attaque doivent avoir suffisamment de temps pour se développer. Au-delà, avertissement puis shido.
    Le judo c’est gagner avec le plus gros avantage et non avec le cumul d’avantages.
    L’arbitre doit mémoriser tout le combat afin de donner la bonne décision en faveur de celui qui a marqué le plus gros avantage et non en fonction du nombre d’avantages.

    Coach

    Son rôle est d’accompagner le combattant en optimisant l’autonomie de celui-ci.
    Les arbitres veilleront à appliquer strictement les consignes règlementaires et devront intervenir dans le cas où son attitude serait contraire à l’esprit du judo.



1. Règlement FFJudo valable dans toutes les manifestations sportives fédérales à l'exception des championnats seniors de 1ère division.

Liens utiles

  • Site officiel de la fédération internationale de Judo - Règles du Judo


  • >
    shin - esprit     gi - technique     tai - corps
    Shin -  Gi -  Tai

    charte d'utilisation du site  -  contact
    © judo connexion, 2017

    hébergé par SQSI